Le rêve

Katioucha

N’était-elle pas belle ?

Elle resplendissait dans sa robe de princesse, elle

Semblait être entourée par une constellation

Tellement elle brillait.

Mes yeux se fermaient délicieusement,

Eblouis par la lumière de ce soleil.

J’aurais tellement désiré

Que le monde s’arrête,

Que comme figés, glacés,

Nous restions éternellement l’un en face de l’autre !

Les reflets de sa chevelure dorée

Fascinaient mon âme charmée par cette fée.

Le parfum qui allégeait dans l’air,

Etait semblable à celui provoqué

Par une mer de roses.

Tous mes sens étaient tendus,

Scrutant l’horizon de ce bonheur sans fin.

Jamais encore,

Je n’avais éprouvé pareil sentiment

Dans un rêve !

N’était-il pas fantastique ?